LE LIVRE DANS LA COORDINATION OEIL-MAIN CHEZ L’ENFANT

Crédits photos : SAKILI

La coordination oeil-main chez l’enfant est un long processus qui commence vers 3 ou 4 mois lorsque l’enfant réalise que sa main est une partie de lui-même. La coordination oeil-main entre dans ce que l’on appelle l’éveil du bébé qui découvre le monde en commençant par ce que est le plus proche de lui. Il découvre le monde en attrapant tout ce qui lui passe sous la main… et la bouche !

L’éveil de bébé et la coordination oeil-main

Les yeux de bébé le guident vers un objet qui attire son attention et il cherchera à le saisir avec sa main. C’est bien sûr le cerveau qui coordonne la vision et les mains. La coordination oeil-main est essentielle pour le développement de bébé, pour qu’il s’éveille au monde qui l’entoure. Cet apprentissage de chaque instant lui permet d’évoluer et de s’améliorer. Au début les gestes manquent clairement de précisions puis ils s’affinent et s’affirment. Vers 8 ou 9 mois la fameuse pince formée grâce au pouce prend tout son sens. Qu’elle est pratique ! A force de manipulations les objets existent en 3D pour bébé qui pourra appréhender le monde en relief. Jusqu’à l’âge de 4 ou 5 ans avec les premiers exercices de graphismes l’enfant a pu développer une motricité parfois extrêmement fine. Les bébés qui rampent peuvent saisir la plus petite des micro-miettes … La coordination oeil-main permet à l’enfant de porter la nourriture à sa bouche, voilà qui n’est pas négligeable !

La coordination oeil-main et la motricité fine

Le développement de la motricité manuelle qui est l’une des motricités fines du corps repose sur la coordination oeil-main, elle permet… de manger et d’écrire ! Mais pas que bien entendu. La motricité manuelle permet à l’enfant de s’épanouir en développant son cerveau, son habilité, ses capacités. La réalisation d’actions d’apprentissages de motricité fine apporte à terme une grande satisfaction à l’enfant mais gardez en tête que selon les goûts et les tempéraments des enfants la motricité fine ne va pas se développer à la même vitesse.

Pour stimuler la coordination oeil-main et la motricité fine des bébés et des enfants on peut chronologiquement (globalement) leur proposer les actions ci-dessous :

  • Laisser des objets facilement saisissables mais non dangereux à proximité de bébé.
  • Le principe de la tirelire
  • Vider et remplir, avec de l’eau, du sable, de la semoule, des boutons, des bouchons…
  • Construire et empiler
  • Peindre avec les mains, les doigts puis des pinceaux et toutes autres sortes d’outils
  • Gribouiller, colorier, tamponner, dessiner, tracer, décalquer …
  • Froisser et déchirer du papier
  • Fermer et ouvrir des boîtes, des boutons, des fermetures éclairs, des lacets, des couvercles …
  • Enfiler des perles
  • Trier
  • Découper et coller
  • Coudre
  • et bien sûr : regarder, manipuler et lire des livres !

Le livre dans le développement de la motricité fine

Chez SAKILI nous pensons que le livre est le meilleur de tous les jouets (Nous vous le répétons souvent…), en voici une fois de plus la preuve. Les livres sont avant tout des objets que les enfants peuvent saisir et manipuler avant même d’en découvrir le contenu.

Au tout début, lorsque le « machouillage » est inévitable, les livres en tissus ou les livres de bain sont particulièrement bien adaptés parce que résistants. Puis les livres avec les angles arrondis et des pages cartonnées, épaisses et peu nombreuses permettent aux tout-petits de découvrir le plaisir de tourner les pages (peu importe le sens du livre!). C’est à ce moment là également que les livres sensoriels à toucher, gratter, caresser… font fureur ! Les livres avec des découpes offrent beaucoup de joie et leurs pages aux formes variées peuvent être plus aisées à saisir et à manipuler ; comme cela est également le cas avec les imagiers qui ont des onglets. Certains livres animés proposent même des petites actions sous forme de tirette ou de disque à tourner tout en restant costauds ! Petit à petit les pages des livres cartonnés sont plus fines, on peut alors choisir des livres avec des volets à soulever… délicatement. Les livres musicaux demandent une certaine dextérité pour activer les « puces » que les enfants peuvent vite acquérir ! Quant aux livres puzzles ou aux livres marionnettes animés dans un premier temps par un grand pour montrer l’exemple ou ceux qui demandent de suivre un trajet avec le doigts, ils demandent aux petits mains un excellent effort de motricité. Il existe des livres aux pages en carton plume qui sont très légers et d’autres aux pages fines mais plastifiées pour éviter les déconvenues que l’on peut imaginer. Effet, en grandissant les enfants vont pouvoir feuilleter des livres aux pages fines, aux pages dites « normales » ou « classiques » sans (trop!) les plier, les froisser, les déchirer. Du livre géant jusqu’au livre riquiqui, les différents formats impliquent différents gestes. Enfin, les enfants peuvent rester concentrer un bon moment à manipuler un livre où il faudra utiliser des lunettes spéciales, une loupe, une lampe de poche et pourquoi la formidable technique de l’ombro-cinéma. Le meilleur de la magie du livre-objet restant les livres appelés pop-up où les images se déploient en 3D !

Nous vous disions plus haut que les livres sont avant tout des objets que les enfants peuvent saisir et manipuler avant même d’en découvrir le contenu. Puisque manipulés ils seront usés et abîmés et cela est bien normal.

Voici une liste non-exhaustive de livres choisis par SAKILI présentés sur le BLOG et qui stimulent de par leur forme la motricité manuelle : (cliquer sur l’image pour lire les chroniques)

https://sakili.com/blog/cru-cuit-le-diplodocus-n100
https://sakili.com/blog/a-l-abri-du-cerisier-la-vie-n212
https://sakili.com/blog/lecureuil-fait-face-a-la-neige--n18
https://sakili.com/blog/lelephant-gulf-stream-editeur-n52
https://sakili.com/blog/bien-ranges-sarbacane-n219
https://sakili.com/blog/suivez-le-guide-balade-dans-le-quartier-casterman-n29
https://sakili.com/blog/une-faim-de-loup-l-agrume-n233
https://sakili.com/blog/moi-et-mon-chien-sarbacane-n89
https://sakili.com/blog/tendre-bestiaire-marcel-et-joachim-n178
https://sakili.com/blog/jean-loup-fait-des-trucs-les-fourmis-rouges-n25
https://sakili.com/blog/la-nuit-amaterra-n41
https://sakili.com/blog/tout-seclaire-voce-verso-n98
https://sakili.com/blog/lincroyable-famille-zapato-lagrume-n71
https://sakili.com/blog/mascarade-l-agrume-n265

Tous les livres aux formats plus conventionnels sont aussi de bons supports et prétextes à la motricité. Au delà du simple fait de tourner les pages (qui est déjà un bel exercice !) vous pourriez par exemple proposer à votre petit d’animer la lecture par quelques gestes (avec parcimonie).

Pour vous promener sur le BLOG de SAKILI utilisez les catégories ci-dessous :

2 réflexions sur “LE LIVRE DANS LA COORDINATION OEIL-MAIN CHEZ L’ENFANT

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s