Les bienfaits du dessin.

Du gribouillage aux premières formes reconnaissables jusqu’au dessin très expressif et réaliste, le dessin est riche de bien des bienfaits pour nos enfants à tous les âges. Le dessin est très important pour les enfants car il est pour un moyen d’expression et de communication.

différentes étapes de l’évolution du dessin chez l’enfant bienfaits

Le dessin évolue avec le développement de l’enfant.

À partir de 12 mois le bébé assis est capable de tenir un crayon dans sa main. Le crayon va vite être porté à la bouche (« Miam, miam ! Qu’est-ce que c’est que cette chose ? Oulala ça peut aller loin dans la gorge… Attention ! ») mais il va aussi se mettre à gribouiller sur tous les supports accessibles. Il aime ça… et il veut attraper tous les crayons qu’il repère. Il continu d’apprendre à coordonner ses mouvements.

Vers 2 ans les tracés deviennent plus généreux et les intentions (qui restent le plus souvent au stade d’intentions…) commence à faire leurs apparitions. L’enfant développe son langage et peut commencer à nommer petit à petit ce qu’il dessine (selon lui). Disons que les sortes de gribouillages (circulaires, en points, en zigzags…) sont variées ! Les enfants aiment changer les techniques (feutres, crayons de bois, crayons à la cire, stylos…)

Entre 2 et 3 ans, l’étape la plus importante est celle des formes fermées. Un jour en gribouillant la ligne va se refermer sur elle même et l’enfant lèvera son crayon !

À l’âge d’environ 4 ans les intentions et les réalisations sont de plus en plus déchiffrables. Vous reconnaissez clairement les fameux bonshommes, soleils, maisons, fleurs et bateaux… Au cours de la maternelle vous observez les évolutions des dessins de plus en plus précis et fournis en détails qui font mouche. Le célèbre bonhomme « patate » s’enrichi de détails de l’anatomie du corps humain. Le cou, des cheveux, les yeux, la bouche, les mains avec les doigts, les pieds et même le nombril… Les vêtements apparaissent vers 6 ans quand l’enfant peut s’habiller seul. Vous notez également que la maternelle est une longue période où le coloriage se fait de plus en plus net.

L’observation de Flore maîtresse en CP :

« Le dessin est une étape indispensable pour l’apprentissage futur de l’écriture ! Après les gribouillages les enfants vont s’initier au graphisme en reproduisant de traits, des points et des courbes… ce sont les prémices de l’écriture. Le dessin est certainement l’approche la plus naturelle pour mener à l’écriture. Progressivement, l’enfant fait des lignes de plus en plus petites et propres. On voit très nettement que cette étape le prépare à l’écriture. »

Après 7 ans les notions de perspectives vont faire leur entrée : les paysages seront de mieux en mieux composés. Les proportions aussi, seront plus claires : les enfants adorent dessiner leur famille au grand complet et les adultes sont bien dessinés plus grands que les enfants par exemple. Les enfants sont observateurs et leurs dessins de plus en plus réalistes le deviennent grâce à leur sens de l’observation. Plus de logique est alors décelable : les murs d’une maison ne sont pas transparents donc on ne voit que le visage de quelqu’un qui se tient à la fenêtre.

 

Maintenant que nous avons noté les différentes étapes de l’évolution du dessin chez l’enfant voyons ses bienfaits !

 

Les bienfaits du dessin.

 

Un bienfait COMMUNICATIF

Le dessin un moyen d’expression très important. Il permet d’exprimer des émotions et des sentiments, il permet de raconter beaucoup de choses qui parfois ne peuvent être dites. L’enfant s’essaye à différentes techniques et variantes pour relater des évènements, des souvenirs, des situations précises ou non, des souhaits, des rêves, des histoires… Pour l’enfant  son dessin aura plusieurs interprétations possibles… les plus bavards seront heureux de verbaliser leurs intentions quant aux plus timides ils seront heureux d’avoir pu s’exprimer autrement. Le dessin transmet beaucoup ! Vous découvrirez par exemple les centres d’intérêts du moment de votre enfant.

 

Un bienfait sur le MORAL

Il est bon de dessiner ! Le dessin est un excellent moyen de se changer les idées et penser à autre chose. Il favorise la concentration de l’enfant tout en s’amusant. Dessiner est un vrai plaisir pour les enfants. Le coloriage notamment rassemble particulièrement ces deux atouts qui pourraient semblés opposés : le divertissement et la concentration. Un enfant doit faire preuve de patience pour aboutir son dessin, une fois terminé cela est valorisant pour lui d’être venu à bout de son idée. Enfin, le dessin est propice au partage. Les enfants peuvent dessiner ensemble autour d’une table, ils peuvent raconter ce qu’ils sont en train de dessiner et bien sur ils seront très fiers d’offrir leur dessin.

 

Un bienfait PHYSIQUE

Tout d’abord le dessin a des bienfaits moteurs car il aide à développer la motricité fine et la coordination des gestes. Il fait travailler les deux hémisphères du cerveau qui ainsi se développe (le gauche pour la logique : l’enfant fait appel à ses connaissances pour réaliser ses dessins ; et le droit pour la créativité : dans les dessins tout est possible !).

Le dessin tout comme la lecture permet de s’évader et de se détendre tout en gardant le cerveau actif. On n’y pense pas forcément mais le corps entier s’exprime !

L’idée de Christine tout simplement maman et mamie :

« Quand mes enfants étaient petits nous faisions de nombreuses séances de dessins à la craies sur un parking derrière chez nous. Dessiner sur le sol c’est voir les choses en grand et les enfants adoraient. Maintenant ce sont avec nos petits-enfants, ils sont aussi créatifs et sportifs que leurs parents à l’époque ! »

dessin motricité cerveau plaisir bonhomme observation bienfait concentration

Encouragez l’enfant à dessiner...

 

… et ayez des attentes réalistes. Si un simple crayon et un bout de papier suffiront à l’occuper, valorisez l’activité dessin en lui proposant divers outils et supports. Partagez avec lui ses intentions et acceptez ses fantaisies, aidez le à s’exprimer en lui disant qu’il se passe beaucoup de chose dans son dessin et que vous aimeriez qu’il vous raconte… mais veillez à ne pas parler pour lui non plus. Après qu’il se soit exprimé, vous pouvez cependant donner votre interprétation en précisant que c’est votre vision à vous. Dites lui qu’il peut être fier de son dessin, qu’il est beau. Vous pouvez également lui dire de le signer d’écrire un petit mot dessus pour l’offrir à un proche. S’il ne sait pas encore écrire, à vous de noter son prénom dessus en capital, l’enfant comprendra vite qu’il s’agit de « sa » signature…

Le dessin doit rester un plaisir donc ne forcez pas un enfant qui n’a pas envie de dessiner ce n’est peut-être juste pas le moment. N’insistez pas non plus pour qu’il vous explique tout, parfois il a juste envie de gribouiller sans but.

 

Il existe mille façons de dessiner… avec des feutres, des crayons, des pastels, des craies, avec de la peinture, avec les doigts ou des pinceaux, avec des pochoirs ou des tampons… Bref rien ne vaut la feuille blanche qui ne fait pas encore peur aux petits qui déborderont sans soucis !!!

 

  • Partager ce contenu

N’hésitez plus et recevez ou offrez les sacs de lecture SAKILI !

Chaque sac à découvrir tous les 2 mois est au juste prix de 49,90€


Les abonnements Les cartes cadeaux

Suivez-nous sur les réseaux sociaux.
Participez, likez, commentez et partagez à volonté !

Quelques nouvelles occasionnelles ? Inscrivez-vous à notre newsletter